Le serious game, vecteur de transformation?

Qu'y a-t-il de commun entre le gaming et la conduite du changement?

Meetuup Laboïkos juin 2017
Meetup Laboïkos - juin 2017

 

Le jeu en entreprise conjugue l'expérience ludique et une pédagogie de la transformation. Entrepreneurs, intrapreneurs, à l'initiative de Parsifal Conseil, ont partagé lors d'un Meetup au Laboïkos Toulouse, leurs expériences du "gaming".

Témoignant d'un serious game né de notre rencontre avec Frédéric Laloux (Reinventing Organizations), nous avons relaté comment un jeu pouvait faire vivre l'expérience de nouveaux modèles organisationnels, plus libres et plus autonomes.

Pourquoi un serious game pour accompagner le changement ?

Fondé sur des simulations réalistes, interactives et collaboratives, l'apprentissage expérientiel repose sur des méthodes immersives. Ainsi, le modèle 70 : 20 : 10 (Lombardo & Eichinger, 1990) évalue que 70% de l’apprentissage est lié à l'expérience, 20 % à l'exemple d'autrui, et seulement 10 % à la formation classique.

Modèle Lombardo Eichinger

L'apprentissage expérientiel suscite un engagement émotionnel au service de la transformation, qu'elle soit individuelle et collective. Deux moteurs principaux suscitent cet engagement : la coopération et la dimension ludique des simulations.

Le serious game est-il à lui seul un vecteur de transformation?

Le jeu n’a pas vocation à transformer les détracteurs en militants. Il invite les individus et les équipes à vivre le droit à l'expérimentation, en temps réel et en mesurant les impacts de leurs décisions. Au sein du collectif, il permet de "penser indépendamment ensemble" (Forbes).

Jouer, c'est mettre de la joie dans le système

 

Le jeu transforme aussi à un autre niveau. Il libère l’énergie d’action. Il suscite des prises de conscience par des analogies et mobilise la plasticité cognitive et comportementale. Il nous rend créateurs de nouvelles solutions et ressources.

 

Avec le retour au réel, et pour changer les choses de façon durable, le jeu se couplera avec un accompagnement selon l'ampleur et la profondeur désirée de la transformation.

 

Aristote, avec la Praxis, nous dit qu'en transformant le monde, l’homme se transforme lui-même et élève son intelligence. Ceci n'est autre que la proposition de valeur du serious game. Le jeu constitue une amorce pour s'inventer un nouveau destin...ensemble!

Écrire commentaire

Commentaires : 0