FailCon, accueillir l'échec avec grâce

FailCon Toulouse 2015

Née aux Etats-Unis, la FailCon invite les participants, dirigeants, investisseurs, start ups, à changer radicalement leur regard sur l’échec. Cet événement d’une journée organisé à Toulouse par Ekito est un creuset d’informations pour une stratégie gagnante, et donc pour...réussir.

Authentiques, vulnérables et puissants

A la FailCon, sans édulcorer l’échec et ses conséquences, on se trouve loin de toute classique glorification "corporate". Ici, les orateurs viennent témoigner authentiquement de ce qu'ils ont vécu. Ils nous montrent que l’échec n’ôte rien à la dignité, l’intégrité, la respectabilité de ceux qui le traversent. Bien au contraire : l’expérience booste toutes ces qualités et renforce leur appétit d’action.

Les do’s en 5 points : protection, transparence, lucidité, discernement, anticipation

1. La protection de soi

« Etre mou, non résistant » pour encaisser les soubresauts; « savoir fermer les oreilles, ne pas trop écouter l’extérieur » pour se concentrer sur ce qui va bien. Se protéger, c’est aussi protéger les autres, y compris ses proches.

2. La transparence

La confiance est l’atout majeur de l’entrepreneur : le leader se doit d’être exemplaire. Qu’il ne porte jamais de masque et qu’il dise la crue réalité à ses collaborateurs, clients et parties prenantes, inspire la confiance dans sa solidité, son alignement et sa capacité à surmonter la crise.

3. La lucidité

La lucidité réside dans la relation à soi : « reconnais qui tu es », et dans la relation aux autres pour aligner des objectifs de l’équipe et inclure les motivations de tous les contributeurs.

4. Le discernement

Il s’agit ici d’écouter son intuition, d’itérer pour laisser la place à l’exploration, d’être dans l’action et de prendre des décisions rapidement. Ne pas être trop « amoureux de son idée » pour détecter et éviter les biais de décision et…accepter de "débrancher" à tout moment.

5. L'anticipation

C’est définir ce que l’on peut faire et ce qui doit être délégué, anticiper le remplacement des fonctions clés, penser rétention de clientèle  vs acquisition, anticiper la prochaine levée de fonds. C'est être attentif à l'alignement de sa vision avec les investisseurs... que l'on choisit parfois pour de mauvaises raisons.

Changer de perspective : la résilience

Nikki Durkin FailCon Toulouse

Enfin, le meilleur conseil sera sans doute le dernier : se rappeler que l’échec n’est pas un concept, tout juste une expérience. C’est une interprétation. Et pour en sortir, il suffit de requalifier les événements. En établissant une relation positive à l’expérience, nous l’inscrivons dans un simple processus d’apprentissage. Edison, l’inventeur de l’ampoule à incandescence, n’a-t-il pas dit : « J’ai bâti ma réussite à coups d’échecs » ?

 

Ainsi Nikki Durkin, fondatrice de 99 Dresses, une start up fashion à la gloire éphémère, cite le sage Rumi : « do not worry if your life is turning upside down ; what tells you that the side you are used to is better than the other one ?” 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Écrire commentaire

Commentaires : 0